Place Bellecour

lyon-place-bellecour

Si vous avez la chance de fouler la terre battue de notre chère Place Bellecour, sachez que vous aurez le privilège de vous trouver sur la plus grande place piétonne d’Europe ! Plus vaste que la Place de la Constitution de Mexico et la Place rouge de Moscou, la Place Bellecour s’étale sur 62 000 m2 et offre au visiteur une splendide vue sur la colline de Fourvière et la Basilique Notre-Dame de Fourvière, située de l’autre côté du Pont Bonaparte surplombant la Saône.

Du temps des Romains, la Place Bellecour, bordée à l’ouest par la Saône et à l’est par le Rhône, servait d’entrepôt idéal aux nautes gallo-romains et autres négociants qui pouvaient exposer là leurs marchandises avant de rejoindre leurs navires. Après la chute de l’empire romain et l’avènement des dynasties monarchiques françaises, la Place Bellecour devient propriété du clergé. Au XIIème siècle, l’archevêque de Lyon possède ainsi la bella curtis, le « beau jardin », alors tapissé de vignes. Puis, le terrain, quoique toujours propriété de l’Eglise, va être laissé à l’abandon et redevenir un plan marécageux. En 1562, le baron des Adrets investit les lieux pour y installer ses chevaliers sur ce qui va devenir le « Pré de Belle-Court ». En 1604, conscient que ce terrain représente un lieu stratégique au cœur de la Presqu’île lyonnaise, le roi Henri IV tente de négocier le rachat du terrain à l’Eglise, en vain. C’est finalement, un siècle plus tard, en 1708, que Louis XIV parvient à récupérer ce terrain qui est alors rebaptisé « Place Louis-le-Grand ». Une magistrale statue* représentant le roi soleil réalisée par le grand Martin Desjardins est alors érigée au centre de la place. Cependant, avec la Révolution, cet emblème de la royauté sera abattu par les Républicains qui lui préféreront un autel de la Liberté installé le 14 juillet 1790 et une guillotine mise en place à partir de 1792. Avec la Restauration, Louis XIV renaîtra finalement de ses cendres sous la forme d’une nouvelle statue de bronze réalisée par François-Frédéric Lemot classée à l’inventaire des Monuments Historiques et toujours visible par le grand public.

Sachez qu’une autre statue, plus modeste et située à un emplacement plus retiré, est également visible… Il s’agit d’une statue de l’écrivain-aviateur lyonnais Antoine de Saint-Exupéry accompagné de son Petit Prince érigée en 2000, pour célébrer le centenaire de sa naissance.

Enfin, une troisième statue surnommée le Veilleur de pierre* est également visible au bord de la Place Bellecour afin de rappeler qu’à cet endroit des Résistants furent mitraillés par la Gestapo.

Si vous êtes de passage par Lyon au mois de décembre, nous vous conseillons vivement de faire un tour du côté de la Place Bellecour. Vous pourrez ainsi grimper sur la Grande Roue installée de façon permanente sur la place et profiter de la patinoire à ciel ouvert qui ouvre ses portes chaque année pour célébrer la Fête des Lumières et les fêtes de fin d’année !

  • Les monuments marqués d’un astérisque font l’objet de descriptions plus détaillées dans la rubrique « monuments insolites ».

 

Place Bellecour,

69002 Lyon

Leave a Comment