Ancien domicile de Louise Labé

« Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ; J’ai chaud extrême en endurant froidure ; La vie m’est et trop molle et trop dure. J’ai grands ennuis entremêlés de joie. » Peut-être vous souvenez-vous des premiers vers de ce tendre poème de Louise Labé qu’il est coutume d’enseigner aux jeunes enfants du cours élémentaire. Louise Labé, poétesse lyonnaise surnommée « la belle cordière » aurait donc vécu à cet endroit au XVIème siècle. « Aurait »… oui… Car si certains soutiennent que la douce Louise était bel et bien réelle, d’autres pensent au contraire qu’elle est une pure invention et que derrière ce pseudonyme se cacherait en réalité un groupuscule discret de poètes lyonnais, fédérés autour de Maurice Scève, inspirés par une belle prostituée lyonnaise qu’on appelait « la belle Louise »…

 

28 Rue du Professeur-Louis-Paufique,

69002 Lyon

Leave a Comment