Basilique Notre-Dame de Fourvière

lyon-basilique-notre-dame-de-fourviere
 Culminant au sommet de la colline de Fourvière, surnommée par les Lyonnais « la colline qui prie », la Basilique Notre-Dame de Fourvière est incontestablement le monument le plus majestueux de notre ville et certainement l’un des plus beaux édifices religieux de France.

Immédiatement reconnaissable par son style tout à fait insolite d’inspiration néo-byzantine, elle déchaîne les passions des Lyonnais lors de son inauguration en 1884. Certains sont formidablement émerveillés par sa beauté et son originalité. D’autres, bien plus soucieux des conventions, sont scandalisés par l’audace des deux architectes Pierre Bossan et Louis Sainte-Marie Perrin, allant même jusqu’à associer la silhouette de la basilique à celle d’un éléphant renversé ! Toujours est-il que ce monument de Lyon constitue aujourd’hui un emblème pour tous les Lyonnais et un point de repère géographique central, du fait de sa position en hauteur, visible dans toute l’agglomération.

De plus, la basilique et sa somptueuse statue d’or de Marie ouvrant ses bras à la ville, revêtent une dimension hautement symbolique pour nombre de Lyonnais… En effet, à l’emplacement originel de la basilique se trouvait jadis une petite chapelle médiévale érigée en 1168, la Chapelle Saint-Thomas de Lyon, elle-même construite sur les ruines d’un ancien forum romain. D’abord dédiée à Saint-Thomas, la chapelle se transforme peu à peu en lieu de culte de la Vierge Marie où se rendent régulièrement de nombreux Lyonnais après avoir gravi les quelques 287 mètres d’altitude de la colline de Fourvière.

Au printemps 1642, après quatre épidémies de peste dévastatrices qui ont décimé la population lyonnaise (1631, 1637, 1639 et 1642), les échevins de Lyon font le vœu d’implorer la Vierge Marie afin que la ville soit délivrée de ce fléau. Il est ainsi décidé qu’une procession aurait lieu vers Notre-Dame de Fourvière pour prier Marie et Ô miracle, durant les mois qui suivirent, l’épidémie de peste s’éteignit. Les Lyonnais, délivrés et plus que jamais reconnaissants envers Marie, décident de perpétuer le pèlerinage vers Notre-Dame de Fourvière chaque année, en date du 8 septembre, jour de la Nativité de Marie, conférant ainsi à Lyon son statut de « ville mariale ».

Deux siècles plus tard, en 1851, le cardinal de Bonald autorise la construction d’une immense statue de Marie* recouverte d’or qui sera placée sur le clocher nouvellement bâti de la chapelle Notre-Dame de Fourvière. En hommage au vœu des échevins de 1642, le cardinal décide que l’inauguration de la statue aura lieu le 8 septembre 1852 mais de violentes intempéries et une crue spectaculaire de la Saône forcent les autorités à reporter la date de l’inauguration au 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception. Une fois n’est pas coutume, le matin du 8 décembre, un violent orage s’abat sur Lyon ce qui contraint la population à reporter une nouvelle fois la fête de l’inauguration de la statue de Marie. Les lyonnais sont terriblement déçus mais durant l’après-midi, les nuages se dissipent… La fête aura bien lieu le 8 décembre ! En signe de reconnaissance envers Marie, les lyonnais allument des lumignons qu’ils déposent sur les rebords de leurs fenêtres et descendent massivement dans les rues pour y laisser éclater leur joie. La Fête des Lumières est née… Voici pourquoi chaque année les Lyonnais célèbrent la Fête des Lumières, aujourd’hui devenue un évènement populaire à la renommée mondiale réunissant des millions de touristes dans les rues de Lyon.

Vous l’aurez compris, si vous êtes de passage par Lyon, même pour quelques heures à peine, courez sur la colline de Fourvière ! Vous pourrez non seulement y admirer la somptueuse basilique et la statue de Marie veillant sur les Lyonnais mais vous pourrez également profiter d’un panorama spectaculaire à 360° sur tout le bassin lyonnais et les Monts d’Or*. Par temps clair, vous aurez même une vue imprenable sur toute la chaîne des Alpes et son majestueux sommet, le Mont-Blanc…

  • Les monuments marqués d’un astérisque font l’objet de descriptions plus détaillées dans la rubrique « monuments insolites ».

 

 

8 Place de Fourvière,

69005 Lyon

Leave a Comment