Amphithéâtre des Trois Gaules

Que dire de plus ? Par son simple intitulé, ce monument classé Monument Historique et inscrit au Patrimoine de l’UNESCO mérite le détour le plus attentif. Construit en l’an 19 de notre ère, il est un élément principal du sanctuaire fédéral des Trois Gaules impériales (la Gaule Lyonnaise, la Gaule Aquitaine et la Gaule Belgique) et nous rappelle la position centrale qu’occupait jadis la ville de Lugdunum (ancien nom gaulois de Lyon) en tant que capitale des Gaules. C’est dans ce lieu antique que se réunissaient le 1er août de chaque année les délégués des soixante nations gauloises constituant le « Conseil des Gaules » dans le but de rendre un culte aux divinités de l’Empire, à l’Empereur Auguste et à Rome. Spectacles, jeux du cirque, processions et cérémonies religieuses attiraient quelques 26 000 spectateurs dans cet édifice unanimement considéré comme le plus ancien amphithéâtre romain de Gaule. En 117 après J.-C., les Chrétiens lyonnais seront persécutés et l’amphithéâtre deviendra l’autel de 48 martyrs chrétiens lyonnais dont Sainte-Blandine et Saint-Pothin, qui seront condamnés et exécutés. En mémoire de ce massacre, le Pape Jean-Paul II inaugurera en 1986 une stèle en marbre et un poteau de bois au centre de l’édifice.

 

Rue des Tables Claudiennes,

69001 Lyon

Leave a Comment